*

Délicieuse d’être partie,

Je te recense au coin de mon feu,

Toi et tes délices mal captées,

Et à mes doigts cet ambre fiévreux.

 

J’ai vu jadis au fond d’un navire

Quelque soldat, taciturne élu,

Qui recensait, taciturne avare,

Un parfum d’ambre et Honolulu.

 

In Plongeantes proues (1925)

               © 2008 - 2017 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil