*

Et les femmes sont si belles,

Et les femmes sont si belles,

Et les seins sous les dentelles

Si gonflés de vérité,

Et les mains si pardonneuses,

Et les bouches si donneuses

De tels dons d'éternité,

Et l'été, sous les ombrelles,

Dans les prés, dans les ombelles,

Les bras nus ont de si belles,

Si donneuses nudités,

Et les femmes sont si belles,

Et les femmes sont si belles...

 

In L’enfant prodigue (1927)

               © 2008 - 2017 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil