*

C’est chose bien commune
De soupirer pour une
Blonde, châtaine ou brune
Maîtresse,
Lorsque, brune, châtaine
Ou blonde, on l’a sans peine…
- Moi, j’aime la lointaine
Princesse !

 

C’est chose bien peu belle
D’être longtemps fidèle,
Lorsqu’on peut baiser d’Elle
La traîne,
Lorsque parfois on presse
Une main qui se laisse…
- Moi, j’aime la Princesse
Lointaine.

 

Car c’est chose suprême
D’aimer sans qu’on vous aime,
D’aimer toujours, quand même,
Sans cesse,
D’une amour incertaine,
Plus noble d’être vaine…
Et j’aime la lointaine
Princesse.

 

Car c’est chose divine
D’aimer quand on devine,
Rêve, invente, imagine,
À peine…
Le seul rêve intéresse.
Vivre sans rêve, qu’est-ce ?
Et j’aime la Princesse
Lointaine !

 

In La Princesse lointaine (1895)

               © 2008 - 2017 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil