*






Nombre de visiteurs

TotalTotal718424
Facebook Image

Des glas ont suivi l’Angélus :

Des jours humains sont révolus !

Sous les cieux voilés d’une taie,

Le soleil bas rougit la haie

Et les marécages velus ;

Vers la grande châtaigneraie

Aux patriarches vermoulus,

Tout l’horizon n’est qu’une plaie.

Avec des flux et des reflux,

Le vent traîne par la saulaie

Les gémissements superflus

              Des glas.

 

Voici dormir, sillons, futaie,

Étangs, rocs, buissons chevelus,

L’homme seul frémit et s’effraie

Dans ces ravins, sur ces talus

Où se mêle au cri de l’orfraie

Le monotone jamais plus

              Des glas !

 

In La Nature (1892)

               © 2008 - 2021 - Sabine Sicaud- Webmestre Guy Rancourt - Gestion des données Anne Brunelle - Gestion informatique Robert Gastaud - Conseil